Association du Mémorial de Rebecq ligne

* Hommage solennel à Rebecq - 29 septembre 2021 *

Mémorial national aux Partisans Armés soviétiques en Belgique - 1944-2019
Tombes des P.A. soviétiques en Belgique:
Trois-Ponts

Retour vers la page précédente



russes

Nom, prénoms: Ivan Koulkov
Date lieu de naissance: né en 1924 à Kouïbychev

Date et lieu de décès: 9/12/1943
Cause du décès: Tué en opération de résistance
Date et lieu de sépulture: 9/12/1943, Cimetière de Trois-Ponts





Histoire

Au cimetière communal de Trois Ponts se trouve la tombe d’Ivan Koulkov. Le chevet en pierre est gravé de l’étoile de l’Armée rouge et présente l’inscription suivante en français : « Ici repose un fils héroïque de l’URSS, le partisan russe Koulikov (Koulkov) Ivan, né en 1924 à Kouïbychev. Tombé tragiquement le 9 décembre 1942 au cours d’une opération de la Résistance ». L’épitaphe est reproduite en russe sur une dalle en pierre séparée et posée sur la tombe.

Renseignements biographiques
Ivan Aleksandrovitch Koulkov est né en 1923 dans une famille d’agriculteurs, à Doubovy, dans la province de Kouïbychev. La fin de sa scolarité coïncida avec le début de la Deuxième Guerre mondiale. Il fut enrôlé en mars 1942 et envoyé en instruction dans la section des mitrailleurs-tireurs de la Force aérienne. En 1943, sa promotion fut transférée vers la région de Stalingrad, d’où il fut porté disparu en juin de la même année, à l’âge de 19 ans.

En fait, I. Koulkov n’avait pas été tué à Stalingrad, mais capturé. Après avoir été déporté d’un camp à l’autre, il se retrouva aux travaux forcés dans une carrière de pierre de la région liégeoise. Il y fit deux vaines tentatives d’évasion. Il fut cruellement passé à tabac après la seconde et s’en sortit par miracle. En captivité, il bénéficia du soutien de Dmitri Dremliuk, qui considérait Ivan comme son fils. Ils réussirent ensemble la troisième évasion. Ils parvinrent à sauter dans un train de marchandises dans un coin vallonné des Ardennes belges. Ils rejoignirent la cabine du conducteur de ce train, dont le fils faisait partie de la Résistance. C’est ainsi qu’ils se retrouvèrent dans une des brigades de Résistants dirigées par Jean-François Collard. Il y avait, dans la région, plusieurs groupes de Partisans regroupant des anciens prisonniers de guerre soviétiques. C’était le cas, par exemple, de l’unité commandée par le légendaire Evgeni Dotsenko.
Le 9 décembre 1943, le groupe de Résistants auquel appartenait Ivan Koulkov, Dmitri Dremliuk et le Belge Joseph Piron, fit exploser un pont de chemin de fer. Le groupe tombera ensuite dans une embuscade au cours d’une descente chez un policier provocateur. Ivan Koulkov sera mortellement blessé. Il avait à peine 20 ans.

russes


russes


russes


russes


russes


russes


Ils sont donné leur vie pour notre Liberté
Nous ne les oublions pas!



Vers la page en anglais - To the page in English

Sources:
Ambasssade de la Fédération de Russie - Tombes de guerre